Alzheimer : les médicaments inefficaces

Sanction sans appel des experts de la Haute autorité de santé contre les principaux médicaments contre Alzheimer. Ils ne serviraient à rien et seraient un gouffre pour la Sécu.

France 2

Ce n'est encore qu'un avis publié mercredi 19 octobre par la commission Transparence par la Haute autorité de santé (HAS). Mais il est net : service rendu insuffisant pour être pris en charge par la Sécurité sociale. Les quatre médicaments prescrits contre la maladie d'Alzheimer ne serviraient à rien. Pire, selon une étude menée à grande échelle sur 10 000 personnes partout en France, ceux qui en prennent ont même un plus mauvais pronostic que les autres. Sur 850 000 malades en France, ils ne sont que 30 à 40 000 à se faire prescrire ces médicaments. Les rembourser coûte déjà 130 millions par an à la Sécu.

Première alerte en 2011

Cette même autorité de santé avait déjà alerté le gouvernement il y a cinq ans. La commission avait alors renoncé à une voix près à demander le déremboursement au nom du lien que la prescription conserve entre le malade et son médecin. On sait désormais que la lecture, les psychomotriciens, les ergothérapeutes et surtout l'amour des familles sont bien plus efficaces qu'une pilule.

Le JT
Les autres sujets du JT