Lyon : une pharmacie centrale groupe les achats de médicaments pour réduire les coûts

Pour combler le déficit de la Sécurité sociale, soit 4,2 milliards d'euros, la ministre de la Santé souhaite généraliser les achats de médicaments groupés. C'est déjà le cas dans une pharmacie de Lyon.

France 3

Le centre hospitalier Lyon sud (Rhône), cela représente 1 000 lits et la cancérologie pour domaine d'excellence. Au total, les hospices civils de Lyon comptent quatre grands hôpitaux publics et une pharmacie centrale pour les fournir en médicaments. Pour réduire les coûts, elle fait appel à Bruno Carrière qui dirige une grande coopérative de produits de santé.

Des prix plus avantageux

Dans cet immense hangar sont stockés des médicaments et dispositifs médicaux comme les pansements, gants et bistouris destinés aux hôpitaux publics de Lyon. C'est sur ces matériels comme des pinces de sutures stériles que l'on pourrait encore faire des économies. En faisant appel à la coopérative qui regroupe ses achats de 82 hôpitaux en France, la pharmacie centrale peut bénéficier de prix plus avantageux. La coopérative propose aussi de négocier les tarifs de l'énergie, du traitement des déchets hospitaliers ou de l'informatique. Le principe est toujours de se regrouper pour faire baisser les dépenses de santé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le docétaxel est une molécule utilisée dans le traitement de plusieurs cancers, notamment celui du sein et celui de la prostate. 
Le docétaxel est une molécule utilisée dans le traitement de plusieurs cancers, notamment celui du sein et celui de la prostate.  (MAXPPP)