Levothyrox : un médicament alternatif supplémentaire arrive début décembre

Cela portera à cinq le nombre de médicaments de ce genre pour les malades de la thyroïde.

La nouvelle formule du Levothyrox a été mise sur le marché en mars, mais certains patients se sont rapidement plaints d\'effets secondaires.
La nouvelle formule du Levothyrox a été mise sur le marché en mars, mais certains patients se sont rapidement plaints d'effets secondaires. (NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO / AFP)

C'est une alternative supplémentaire au Levothyrox. Le Thyrofix (laboratoire Unipharma) sera disponible à partir de la première semaine de décembre, ce qui portera à cinq le nombre de médicaments de ce genre pour les malades de la thyroïde, a annoncé, vendredi 17 novembre, la Direction générale de la santé (DGS).

"Il s'agit d'un médicament générique qui dispose d'une autorisation de mise sur le marché en France depuis le 20 septembre", a précisé la DGS dans un communiqué. "Par ailleurs, l'Agence du médicament ANSM étudie l'arrivée de nouvelles spécialités, notamment sous une forme galénique [aspect physique] différente", a ajouté la DGS.

Des stocks de l'ancienne formule importés 

La nouvelle formule du Levothyrox a été mise sur le marché en mars, mais certains patients se sont rapidement plaints d'effets secondaires. Face à leur colère, les autorités de santé ont dû mettre en place des alternatives, alors que le Levothyrox (Merck) était jusque-là en situation de quasi-monopole, avec quelque 3 millions d'usagers.

Des stocks de l'ancienne formule ont été importés d'Allemagne de façon transitoire, sous le nom d'Euthyrox. Selon les chiffres du ministère, 198 720 boîtes d'Euthyrox importées ont été mises à disposition des patients à partir du 2 octobre. "À ce jour, 150 000 traitements ont été dispensés", selon la DGS. "Des quantités comparables seront à nouveau importées et disponibles dans les officines à compter de mi-décembre [pour] laisser le temps aux patients de se reporter vers les alternatives disponibles."