L'ancienne formule du Levothyrox restera disponible, en quantité limitée, "tout au long de 2019", affirme le laboratoire Merck

De nombreux patients estiment que la nouvelle formule de ce médicament, destiné aux malades de la thyroïde, provoque d'importants effets secondaires.

Une boîte de Levothyrox dans une pharmacie à Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, le 4 décembre 2017.
Une boîte de Levothyrox dans une pharmacie à Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, le 4 décembre 2017. (REMY GABALDA / AFP)

Un soulagement pour les patients en colère ? Le laboratoire Merck, qui commercialise le Levothyrox, a annoncé mardi 6 novembre que l'ancienne formule de son médicament resterait disponible "tout au long de 2019", pour les patients disposant d'une ordonnance. Mais moins de 50 000 boîtes seront mises à disposition par mois.

Ce volume correspond "aux volumes mis à disposition en 2018" et aux "besoins des patients", estime Valérie Leto, pharmacienne responsable de Merck France. Elle estime que cette période de disponibilité doit être "transitoire" et "permettre aux patients de trouver une solution alternative pérenne".

De nombreux patients accusent la nouvelle formule, mise sur le marché l'an dernier, de causer d'importants effets secondaires. Lundi, le tribunal de grande instance de Toulouse, saisi par 48 de ces patients, a condamné Merck à leur mettre à disposition l'ancienne formule du médicament et ordonné une expertise médicale pour déterminer "en quoi la nouvelle formule diffère de l'ancienne".