L’espérance de vie des personnes les plus âgées est de plus en plus élevée, selon l'Insee

Dans les conditions de mortalité de 2017, les femmes de 80 ans peuvent espérer vivre encore 11 ans en moyenne et les hommes 9 ans.

Depuis 1997, c\'est la baisse de la mortalité après 70 ans qui tire les gains d’espérance de vie.
Depuis 1997, c'est la baisse de la mortalité après 70 ans qui tire les gains d’espérance de vie. (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)

En 2017, l’espérance de vie à la naissance a atteint 85,3 ans pour les femmes et 79,5 ans pour les hommes. L’espérance de vie des personnes les plus âgées est de plus en plus élevée, c'est ce qui transparaît de la dernière étude publiée mercredi 12 juin par l'Insee.  L'espérance de vie a très fortement augmenté depuis 1947, mais croît à un rythme plus modéré depuis quelques années. Le fait marquant de cette nouvelle étude est que les gains d'espérance de vie concernent désormais les personnes les plus âgées.

Une importante baisse de la mortalité après 70 ans

Si de 1947 à 1997, c'est la baisse de la mortalité infantile qui a joué un rôle important dans l’augmentation de l’espérance de vie, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Depuis 1997, c'est la baisse de la mortalité après 70 ans qui tire les gains d’espérance de vie, surtout pour les femmes : cette baisse explique les deux tiers de la hausse de leur espérance de vie à la naissance.

Ainsi, pour les femmes, près de 80% des gains viennent de la baisse de la mortalité après 70 ans, et 60% du recul de la mortalité après 80 ans. Dans les conditions de mortalité de 2017, les femmes de 80 ans peuvent espérer vivre encore 11 ans en moyenne et les hommes 9 ans. En 2017 toujours, l’espérance de vie à 60 ans a atteint 27,5 ans pour les femmes et 23,2 ans pour les hommes.