Les femmes de plus en plus vulnérables aux maladies cardiovasculaires

Les médecins lancent des messages de vigilance pour que chaque femme soit attentive aux premiers signes d'alerte.

FRANCE 3
Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes. Depuis 20 ans le nombre de femmes de moins de 50 ans frappées par une crise cardiaque a été multiplié par trois. France 3 est allée à la rencontre de Sybille Maugée qui a fait une crise cardiaque à 31 ans, sous les yeux de son compagnon. "En début d'après-midi, j’ai ressenti une première douleur au niveau de la poitrine. Une douleur soudaine, très forte, comme si on me mettait un coup de poing. Ensuite, j'ai été réveillé dans la nuit par une douleur au niveau du bras gauche", explique-t-elle.

Les femmes moins alertées

La jeune femme n'avait pas d'antécédent familial. Pas de tabac ni de cholestérol non plus. Depuis, elle consulte son cardiologue deux fois par an pour surveiller son coeur.  De plus en plus de femmes sont atteintes de maladies cardiovasculaires.
Les facteurs de risques sont connus : tabagisme, obésité, sédentarité. Mais les femmes sont moins alertées par les symptômes.  "Le diagnostic est fait plus tardivement chez les femmes que chez les hommes, parce que les symptômes sont un petit peu plus atténués, un petit peu plus complexes", explique le docteur François Raoux, cardiologue à l'Institut mutualiste Montsouris.

 

Le JT
Les autres sujets du JT