Cet article date de plus de douze ans.

Le virus se propage à une vitesse "sans précédent"

Le virus de la grippe A se propage dans le monde à une vitesse "sans précédent", selon l'OMS
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le virus de la grippe A se propage dans le monde à une vitesse "sans précédent", selon l'OMSLe virus de la grippe A se propage dans le monde à une vitesse "sans précédent", selon l'OMS

"Au cours des pandémies passées, il a fallu plus de six mois aux virus grippaux pour se propager aussi largement que l'a fait le nouveau virus H1N1 en moins de six semaines", a relevé l'Organisation mondiale de la santé.

Cette rapidité "tient à une combinaison de facteurs", a expliqué un porte-parole de l'OMS, Gregory Hartl.

"Le virus se propage très efficacement d'homme à homme, y compris en l'absence de symptômes" chez un porteur de la maladie, a-t-il noté. Par ailleurs, comme l'avait souligné l'organisation dès les premiers jours de l'épidémie, les virus se répandent aujourd'hui dans un monde globalisé à la vitesse des vols transatlantiques transportant hommes d'affaires et touristes.

Tous les habitants de la planète sont concernés
Interrogé sur la manière dont les politiques de vaccination peuvent être déterminées en l'absence de statistiques globales, Greg Hartl a rappelé que selon l'OMS, "le virus ne peut plus être arrêté et que tous les pays vont avoir besoin de vaccin". Virtuellement, les 6,8 milliards d'habitants de la planète sont susceptibles d'être contaminés, a-t-il affirmé.

Selon le dernier bilan communiqué par l'OMS le 6 juillet, le virus A(H1N1) avait contaminé 94.512 personnes dans 136 pays et territoires, causant 429 décès. Désormais, les informations quantitatives sur l'évolution de la pandémie sont données de manière éparse par les pays eux-mêmes.

Malgré tout, l'OMS a relevé "le caractère bénin jusqu'à ce jour des symptômes pour l'écrasante majorité des patients,qui se rétablissent généralement, même sans traitement médical, en une semaine après l'apparition des premiers symptômes".

Argentine: le plus lourd bilan après les USA


L'Argentine a décrété vendredi une "alerte nationale" après la détection d'un cas de grippe A au sein d'un élevage de porcs dans la province de Buenos Aires. L'Argentine, où la grippe porcine a fait 137 morts et infecté plus de 3000 personnes, est devenue cette semaine le 2e pays où le bilan de l'épidémie est le plus lourd après les Etats-Unis qui déplorent 211 décès.

France: 27 épisodes de cas groupés confirmés


Vingt-sept épisodes de cas groupés de nouvelle grippe A (H1N1) étaient confirmés vendredi en France, dont 14 sans lien avec des cas importés, "confirmant l'installation d'une circulation du virus sur le territoire", selon le dernier bilan de l'Institut de veille sanitaire (InVS). "Le nombre de cas groupés augmente régulièrement", relève l'InVS, rappelant que le signalement et le dépistage systématique des cas individuels ont été arrêtés depuis le 7 juillet.

La région Ile-de-France recense le plus grand nombre de cas groupés, dont 4 à Paris, 3 dans le Val-de-Marne et 1 en Essonne. A la date du 8 juillet, 403 cas confirmés ont été détectés en France métropolitaine, auxquels s'ajoutent 48 cas confirmés après l'arrêt du dépistage systématique. Enfin, dix cas de grippe A (H1N1) ont été confirmés dans un village de vacances d'Ambleteuse (Pas-de-Calais) et sept autres sont soupçonnés, a annoncé vendredi la préfecture du département.

Aucun décès n'a été signalé et la maladie "reste, à ce jour, bénigne dans notre pays", souligne l'InVS.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.