Le succès de Doctolib, les rendez-vous médicaux à portée de clic

Prendre rendez-vous chez son médecin en quelques clics seulement : deux sociétés se partagent l'essentiel de ce marché en pleine expansion. Décryptage du succès de Doctolib.

France 3

D'habitude pour prendre rendez-vous avec un médecin, ça se passe plutôt comme ça : "Vous êtes en file d'attente en position 16." Et ça peut durer un certain temps. Désormais, pour cela, il y a des sites internet comme Doctolib : rendez-vous pris en quelques secondes seulement. Alors, qu'est-ce qui séduit les médecins?

109 euros par mois

Cette généraliste parisienne dépense 109 euros par mois pour ce service, mais ça vaut le coup : dès qu'un patient annule un rendez-vous, l'application le propose à un autre. "Moi, pendant des années, j'ai fait la permanence entre Noel et le jour de l'an, et je ne voyais pas un patient, parce que tout le monde était persuadé que j'étais partie en vacances. Or notre cabinet, il ne ferme que le dimanche, jamais les vacances. Mais les gens ne le savaient pas. Et donc ils ne nous trouvaient pas", explique la Docteure Marie-Laure Alby. Quant à la secrétaire, toujours débordée, elle n'a pas l'impression qu'on lui prend son travail : "Si on n'avait pas Doctolib aujourd'hui, les patients attendraient beaucoup plus au téléphone", confie Nadine Ballet. Qui se cache derrière Doctolib? Une start-up parisienne qui a levé 50 millions d'euros et recruté 400 personnes en quatre ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration du bureau d\'un médecin généraliste, le 11 janvier 2013.
Photo d'illustration du bureau d'un médecin généraliste, le 11 janvier 2013. (MAXPPP)