Le lait maternel en cause dans la mort de deux nourrissons ?

Suite au décès de deux grands prématurés tués par la même bactérie, le lactarium d'Ile-de-France a décidé de stopper la délivrance de lait maternel par précaution.

FRANCE 2

C'est l'hôpital Necker de Paris qui a lancé l'alerte ce 3 septembre. Après le décès de deux bébés et la contamination d'un troisième, tous grands prématurés, tous atteints par la même bactérie, le Bacillus Cereus, le lait maternel délivré par le lactarium d'Ile-de-France est mis en cause. La bactérie était-elle présente dans le lait ? Impossible de le dire pour l'instant. Par précaution, la distribution de lait maternel dans la région a été suspendue.

Analyses en cours

Le Pr Claire Poyart, chef de service bactériologique à l'hôpital Cochin, annonce qu'"il y a des enquêtes au niveau des équipes opérationnels d'hygiène. Toutes les équipes médicales sont mobilisées, toutes les équipes de biologie et microbiologie sont mobilisées. On met en culture les différents prélèvements et on fait des analyses bactériologiques". Avec plus de 700 litres de lait maternel délivré chaque mois, le lactarium de l'hôpital Necker est le plus important de France.

Le JT
Les autres sujets du JT