Cet article date de plus de trois ans.

Le Cytotec, utilisé pour déclencher des accouchements, sera retiré du marché en 2018

Ce médicament prévu pour les ulcères de l'estomac, mais largement détourné pour déclencher des accouchements à terme, fait courir des risques graves à la mère et au bébé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Cytotec, un médicament contre l'ulcère de l'estomac, sera retiré du marché français à partir de mars 2018, a annoncé l'Agence du médicament, le 19 octobre 2017. (GARO / PHANIE)

Le Cytotec, un médicament contre l'ulcère de l'estomac, détourné pour déclencher des accouchements à terme au risque de la santé de la mère et de l'enfant, sera retiré du marché français à partir de mars 2018, a annoncé l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), jeudi 19 octobre.

"Le laboratoire Pfizer France nous a informés de sa décision de retirer du marché français son produit le Cytotec, largement utilisé en gynécologie hors AMM [autorisation de mise sur le marché] qui sera effective le 1er mars 2018", a indiqué la directrice générale adjointe de l'ANSM.

"Le Cytotec, sur le marché depuis 1987, est très peu utilisé en gastroentérologie et l'est majoritairement en gynécologie", essentiellement pour l'IVG et le déclenchement artificiel de l'accouchement à terme, selon l'ANSM.

Rupture utérine, hémorragie…

Ce délai permettra aux industriels qui commercialisent les médicaments Gymiso et Misoone, contenant la même molécule, d'augmenter leur production afin de "sécuriser l'accès à l'IVG" médicamenteuse. En 2015, 128 000 IVG médicamenteuses ont été déclarées.

L'utilisation du Cytotec par voie vaginale vise notamment à accélérer les contractions et le déclenchement d'accouchements, détaille Le Parisien, mais cet usage détourné comporte des risques de surdosage, entraînant des contractions trop fortes et une mauvaise oxygénation du fœtus.

L'ANSM avait déjà mis en garde, en 2013, contre les risques graves pour la mère et l'enfant (rupture utérine, hémorragie...) de cet usage du Cytotec. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.