Cet article date de plus de douze ans.

La grippe A (H1N1) s'étend en Europe

Un septième cas de grippe A (H1N1) a été diagnostiqué en Alsace sur une adolescente, a-t-on appris le 1er juillet
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le virus de la grippe A (H1N1) (© France)
Un septième cas de grippe A (H1N1) a été diagnostiqué en Alsace sur une adolescente, a-t-on appris le 1er juilletUn septième cas de grippe A (H1N1) a été diagnostiqué en Alsace sur une adolescente, a-t-on appris le 1er juillet

La jeune fille, qui revenait d'Angleterre où le virus progresse à grand pas, est entrée samedi à l'hôpital et en est ressortie lundi. Son état n'inspire pas d'inquiétude.

"La grippe est en train de prendre de l'ampleur et va s'étendre en Europe et en France: le risque de transmission en interne va augmenter", a prévenu un spécialiste mercredi.

"Ce qui est remarquable aujourd'hui, c'est que la maladie n'est plus cantonnée au Mexique et aux Etats-Unis, mais qu'elle a changé de continent: elle est en train d'exploser au Royaume-Uni", a observé le professeur Daniel Christmann, chef du service des maladies infectieuses et tropicales du Nouvel hôpital civil (NHC) de Strasbourg, référent de la grippe porcine pour toute la région.

La Grande-Bretagne, pays européen le plus touché


Le Royaume-Uni est le pays d'Europe de loin le plus touché par la grippe porcine avec près de 7.000 cas, dont trois morts, tandis que la France métropolitaine n'en compte que 277 à ce jour.

Avec désormais des centaines de nouveaux cas déclarés chaque jour outre-Manche, et la mort de trois patients, la propagation de la maladie est bien plus rapide que sur le continent, où le pays le plus touché est l'Espagne avec plus de 700 cas confirmés et un mort.

L'objectif pour les autorités britanniques, qui ont tenté d'abord de contenir le virus, est désormais de s'occuper des patients les plus vulnérables. Dans les régions les plus touchées (Londres, Birmingham et Glasgow), la plupart des patients seront diagnostiqués par téléphone et sans test en laboratoire.

Des masques supplémentaires pour la France


La commission des Finances de l'Assemblée nationale a entériné mercredi un décret du gouvernement demandant le déblocage de 46,2 millions d'euros pour l'achat de 92,4 millions de masques de protection contre la grippe A (H1N1).

Cette dépense demande l'ouverture d'une ligne de crédits car elle "ne pouvait être prévue au moment de l'élaboration de la loi de finances pour 2009" à l'automne 2008.

L'OMS recommande toujours les même antiviraux


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) maintient sa recommandation pour les antiviraux utilisés jusqu'à présent contre le virus de la grippe A (H1N1): l'oseltamivir contenue dans le Tamiflu du laboratoire suisse Roche et le zanamivir (Relenza), du laboratoire britannique GlaxoSmithKline.

Un cas de résistance au Tamiflu a été observé au Danemark et signalé lundi par les autorités. Un homme en contact étroit avec une personne malade avait reçu un traitement préventif de Tamiflu (produit par le laboratoire suisse Roche) qui ne l'avait pas empêché de contracter le virus A(H1N1). Pour l'OMS, il s'agit d'"un cas isolé n'ayant pas d'implication sur la santé publique".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.