La cigarette électronique est-elle sans danger ?

Une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes sème le trouble : 90% des produits contenus dans les cigarettes électroniques ne seraient pas conformes à la réglementation.

FRANCE 3

Vapoter peut s'avérer dangereux, c'est ce que révèle ce mercredi 30 septembre la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Dans une enquête réalisée en 2014, elle dénonce de nombreuses anomalies concernant la sécurité des cigarettes électroniques.

"On s'est aperçu qu'un produit, par exemple, était fabriqué à l'étranger, mais était présenté comme français", détaille Marie Taillard, chargée de communication à la DGCCRF. L'étude dénonce un étiquetage trompeur, voire mensonger. Sur l'analyse chimique de 110 produits, 90% sont non conformes dont 6% jugés dangereux.

1 300 saisies et 56 000 retraits de cigarettes non conformes

Plus grave encore, sur 14 modèles de chargeurs, 13 sont non conformes dont 9 considérés comme dangereux. En mai 2015, à Nantes, la cigarette électronique d'un jeune homme a littéralement explosé alors qu'il s'apprêtait à prendre une bouffée.

La répression des fraudes précise avoir procédé à 1 300 saisies de produits non conformes et dangereux et à plus de 56 000 retraits. Des procédures contentieuses ont même été établies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne tient une cigarette électronique dans sa main, à Paris, le 12 septembre 2013.
Une personne tient une cigarette électronique dans sa main, à Paris, le 12 septembre 2013. (FRANCK FIFE / AFP)