Cet article date de plus de six ans.

L'espoir du droit à l'oubli pour les personnes guéries d'un cancer

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Cette mesure de la loi santé vise à mettre un terme aux formes de discrimination contre les personnes remises d'un cancer. France 3 en a discuté avec deux d'entre elles, Valérie et Cynthia.

Si plusieurs mesures du projet de loi de Marisol Touraine font polémique, celle sur le droit à l'oublie pour les personnes guéris d'un cancer fait la quasi-unanimité. Avec elle, il ne serait plus nécessaire de dévoiler son ancienne maladie aux banques ou aux assurances, ce qui mettrait ainsi fin à toute discrimination.

Aujourd'hui, Valérie Hinaux est à la tête de l'entreprise "Intermède Cancer", qui propose des produits adaptés aux femmes atteintes de cancer. Mais pour mener son projet à son terme, celle qui a elle-même vaincu un cancer du sein diagnostiqué en 2007 a dû se battre. Elle évoque à France 3 un "parcours du combattant" pour trouver une assurance "avec des surprimes très importantes".

Une loi pour une nouvelle vie

Cynthia Vallet, 28 ans, a traversé les mêmes épreuves. Son projet à elle : construire et posséder sa maison. Mais elle n'a pu faire d'emprunt. Seul son époux a pu être assuré. "L'une des premières questions, c'est : avez-vous eu un cancer ? Ou êtes-vous en traitement ? Bien sûr, on réponds oui. Et là, tout est terminé", explique-t-elle.

Toutes deux espèrent que cette nouvelle loi leur permettra de vie comme tout le monde à nouveau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.