JMJ : un cas de méningite foudroyante inquiète l'Italie

Une Romaine de 18 ans est morte lundi à Vienne, lors de son voyage de retour des Journées mondiales de la jeunesse de Cracovie. Sa paroisse et son quartier sont sous le choc. Mais ce sont des milliers de participants aux JMJ qui pourraient être amenés à recevoir un traitement préventif contre la maladie.

(Des milliers de participants au JMJ pourraient recevoir un traitement préventif contre la méningite © AFP/ Benjamin Filarski / Hans Lucas)

Tristesse et inquiétude en Italie. Tristesse d’abord, après le décès de cette jeune fille. Elle s’est sentie mal dimanche soir, avant qu’une méningite foudroyante ne l’emporte le lendemain matin. Cette Romaine de 18 ans se préparait pour les Journées mondiales de la jeunesse de Cracovie depuis un an, raconte le prêtre de sa paroisse. Elle a pu y assister jusqu’au bout.

 

Et puis, l’inquiétude. Ceux qui étaient avec la jeune fille une semaine durant – une cinquantaine de jeunes de sa paroisse – ont tout de suite reçu un traitement préventif. Les autres pèlerins italiens qui ont assistés aux JMJ ont été invités à faire de même. La conférence épiscopale italienne a souligné hier que les participants partis de la péninsule vers Cracovie étaient au moins 100.000 et qu’ils étaient tous passés par la même structure d’accueil.

Deux cas à Palerme

 En Italie, de nombreux parents et prêtres sont donc inquiets. Un numéro spécial a été activé pour leur répondre. Deux cas ont été enregistrés à Palerme, en Sicile. Dans cette île, toute personne entre 12 et 30 ans peut recevoir un vaccin gratuit.

A LIRE AUSSI ►►► Méningite foudroyante: "La contagiosité de cette bactérie est relativement faible", "ne vit que chez l’homme" (Dr Y. Welker)