L'Ecosse rend les protections périodiques gratuites, une première mondiale

Le texte voté par les parlementaires oblige notamment les écoles, lycées et universités à mettre à disposition gratuitement une gamme de protections périodiques dans leurs toilettes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les députés écossais ont voté le 24 novembre 2020 en faveur d'un accès gratuit aux protections périodiques (image d'illustration). (GARO / PHANIE / AFP)

Une première dans le monde à cette échelle. Les députés écossais ont voté mardi 24 novembre en faveur d'un accès gratuit aux protections périodiques afin de lutter contre la précarité menstruelle. Sur Twitter, la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, a fait part de sa "fierté d'avoir voté pour cette loi révolutionnaire."

Les 121 membres du parlement local d'Holyrood ont tous approuvé ce texte. "Nous sommes tous d'accord pour dire que personne ne devrait avoir à s'inquiéter d'où viennent ses tampons ou protections réutilisables", a déclaré la députée travailliste écossaise Monica Lennon, à l'origine de la proposition de loi.

Coût de 11 millions d'euros par an

Les écoles, lycées et universités devront mettre à disposition gratuitement une gamme de protections périodiques dans leurs toilettes. Le gouvernement écossais pourra aussi obliger des organismes publics à fournir gratuitement ces produits.

Malgré une opposition initiale et des craintes quant au coût de la mesure, estimé à 9,7 millions de livres (environ 11 millions d'euros) par an, la proposition de loi a fait son chemin jusqu'à son adoption mardi, avec le soutien du gouvernement écossais. La campagne de Monica Lennon avait été soutenue par une large coalition de syndicats, d'organisations de femmes et d'associations caritatives.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.