"Ma vie est brisée" : une femme frôle la mort après un examen gynécologique

Elle affirme aujourd'hui ne pas "pouvoir vivre de manière autonome".

Une opération qui tourne au cauchemar. Fin mai, une Drômoise a failli mourir pendant une hystéroscopie, un examen gynécologique à priori banal. Le chirurgien qui a réalisé l'opération a perforé son utérus et sectionné son artère fémorale. La patiente est alors transportée d'urgence à Lyon (Rhône) et est sauvée, mais ses séquelles restent immenses. Cinq mois après son opération, France 2 l'a rencontrée. Elle affirme aujourd'hui ne pas "pouvoir vivre de manière autonome".

La patiente a déposé plainte

"Nous ne comprenons pas pourquoi ce chirurgien dans l'erreur malgré l'avertissement de deux personnes présentes sur la table opératoire", explique son avocat, Edouard Bourgin. L'hôpital de Montélimar reconnaît la faute et le gynécologue a été interdit d'opérer pendant un an par le Conseil de l'Ordre des médecins. "Ma vie est brisée", résume la patiente, au Parisien.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Drômoise subit de nombreuses séquelles.
La Drômoise subit de nombreuses séquelles. (FRANCE 2)