VIDEO. Réforme des 35 heures à l'hôpital : tous les syndicats appellent à la grève

Les négociations entamées jeudi sur la réorganisation du temps de travail au sein de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris se sont soldées par un échec jeudi 7 mai. Une grève est annoncée pour le 21 mai.

SIMON RICOTTIER et BENJAMAIN LUCAS - FRANCE 2

Poussée de fièvre dans les hôpitaux. Après la CGT, SUD et FO, c'est finalement l'ensemble des syndicats de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) qui ont appellé à la grève pour le 21 mai pour protester contre le projet de réforme des 35 heures dans leur secteur, ont annoncé jeudi 7 mai des représentants syndicaux.
La CFDT vient de rejoindre l'intersyndicale CGT-SUD-FO, qui convie à la mobilisation les 75 000 agents de l'AP-HP concernés par la nouvelle organisation du temps de travail voulue par la direction.

"Un chantage à l'emploi"

Le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch, a lancé mercredi 6 mai un cycle de réunions pour établir un état des lieux, avant l'ouverture de négociations le 28 mai, selon un calendrier indicatif. Une nouvelle réunion a eu lieu jeudi, mais "elle a tourné court", selon Didier Choplet, représentant CFDT. Martin Hirsch "ne fait que de la langue de bois. On est donc parti sur quelque chose de dur". La CFDT "quitte la première phase d'étude", espérant avec la grève "accélérer le fait qu'il y ait réellement des négociations".

Les trois autres syndicats représentatifs, CGT, FO et SUD, sont sur la même ligne. La CGT dénonce le "chantage à l'emploi" de Martin Hirsch, qui entendrait supprimer plus de 4 000 postes ou réduire, voire abolir les RTT.

Le JT
Les autres sujets du JT
27 Mars 2015 - Image d\'illustration du service des urgences de l\'hôpital Tenon à Paris
27 Mars 2015 - Image d'illustration du service des urgences de l'hôpital Tenon à Paris ( MAXPPP)