Soignants : bientôt une augmentation de 180 euros par mois ?

180 euros par mois en plus pour les personnels des hôpitaux et des Ehpad, hors médecins, c'est la dernière offre du gouvernement dans le cadre du Ségur de la Santé. Cela représente une enveloppe globale de 7,5 milliards d'euros.

France 2

Sept semaines de négociations au Ségur de la Santé et un projet d'accord financé à hauteur de 7,5 milliards d'euros. En tête des revendications, la revalorisation des carrières et surtout la hausse des salaires. Les professionnels demandaient 300 euros net d'augmentation par mois. Le projet d'accord propose 180 euros net mensuels en deux temps : 90 euros au 1er septembre 2020 et 90 euros au 1er mars 2021.

15 000 embauches actées par le gouvernement

Une augmentation pour les professionnels non médecins, comme les infirmiers, les administratifs ou les techniciens. "C'est quand même quelque chose de conséquent avec les salaires qui sont gelés depuis 10 ans. On va voir la différence", assure une soignante. Autre point de négociation, les embauches, 15 000 ont été actées par le gouvernement : 7 500 postes non pourvus et 7 500 créations de postes. Des avancées auxquelles le gouvernement pose des conditions. "Le gouvernement essaye de faire passer des choses qui leur sont chères comme un système sur l'intéressement collectif ou éventuellement le fait de pouvoir modifier un peu le temps de travail", assure Didier Birig, secrétaire général du service santé de FO. Pourtant certains acteurs de l'hôpital se sentent lésés, comme les internes. Le Ségur leur propose 150 euros brut, insuffisant selon eux. Pour être adopté, le projet d'accord doit être approuvé par les syndicats d'ici le 13 juillet.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres du personnel de l\'hôpital d\'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) manifestent dans le cadre du Ségur de la santé, le 7 juillet 2020.
Des membres du personnel de l'hôpital d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) manifestent dans le cadre du Ségur de la santé, le 7 juillet 2020. (THEO GIACOMETTI / HANS LUCAS / AFP)