Santé : les urgentistes de Lariboisière en arrêt maladie

En duplex de l'hôpital Lariboisière à Paris, Hugo Puffeney revient sur la crise qui secoue les urgences, au point de pousser certains membres du personnel à se déclarer en arrêt maladie.

FRANCE 3

Une soixantaine de services d'urgences en France sont en grève depuis plusieurs semaines afin de faire prendre conscience de leur mal-être. Lundi 3 juin, l'équipe de nuit de l'hôpital Lariboisière à Paris s'est même mise en arrêt maladie. "Une partie des équipes de nuit du service des urgences ne s'est pas présentée à son poste, opposant un arrêt maladie. Résultat, c'est l'équipe de jour sur ordre de la direction de l'hôpital, qui a dû rester", raconte Hugo Puffeney en duplex depuis l'hôpital parisien. 

Une démarche critiquée par la ministre

 "Cette modalité d'action n'est pas illégale, n'est pas inédite non plus", explique le journaliste. Il rappelle également que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a critiqué mardi cette manière de faire qui entraînerait selon elle une surcharge de travail pour les autres services. "Les syndicats eux assument totalement. Pour eux c'est le seul moyen de se faire entendre dans ce service d'urgences, le plus gros de la capitale", rapporte le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hôpital Lariboisière, dans le 10e arrondissement de Paris, le 31 juillet 2014.
L'hôpital Lariboisière, dans le 10e arrondissement de Paris, le 31 juillet 2014. (IMAGE POINT FR / BSIP / AFP)