Plan hôpital : les personnels soignants déçus par les mesures du gouvernement

Le gouvernement va débloquer 1,5 milliards d'euros pour venir en aide à l'hôpital public. Une décision jugée insuffisante pour les personnels soignants. 

france 2

Mercredi 20 novembre, Édouard Philippe s'est rendu jusqu'au ministère de la Santé pour présenter le plan d'urgence prévu par le gouvernement pour venir en aide à l'hôpital public. Le budget des hôpitaux va augmenter de 1,5 milliard d'euros sur trois ans, dont 300 millions euros dès 2020. Aucune augmentation de salaire n'aura lieu mais le personnel hospitalier peut avoir une prime en fonction de leur situation : une prime annuelle de 800 € pour les soignants d'Ile-de-France dont le salaire est inférieur à 1 900 € par mois.

"On finit le mois avec la ceinture serrée"

Les personnels s'occupant des personnes âgées auront 100 € de prime par mois. Cela est insuffisant pour Carine Linza, aide-soignante en gériatrie : "100 euros, qu'est ce que vous voulez qu'on fasse ? On finit le mois avec la ceinture serrée. Non, ce n'est pas possible." Pierre-Marie Donze du collectif Inter-Urgences regrette par ailleurs que les mesures du gouvernement ne touchent que certains employés et non tout le personnel soignant de métropole et des DOM-TOM, tous concernés par ces préoccupations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau indiquant le service des urgences de l\'hôpital de Nantes, en avril 2019.
Un panneau indiquant le service des urgences de l'hôpital de Nantes, en avril 2019. (LOIC VENANCE / AFP)