Pauvreté : des bébés sans-abri

Le coup de gueule des services d'accueil d’urgence en Seine-Saint-Denis. Dans ce département, il n'y a même plus de place d'hébergement pour les jeunes mères et leur bébé.

FRANCE 3

Dans ce département, il n'y a même plus de place d'hébergement pour les jeunes mères et leur bébé. Ce petit garçon a déjà un mois. Il vit depuis sa naissance à la maternité de Saint-Denis avec sa mère. Cette dernière est SDF et depuis un mois, ses appels au SAMU social ou au 115 ne donnent rien. "On a appelé le 115 pour le logement depuis l'accouchement jusqu'à aujourd'hui. Toujours rien", explique-t-elle à visage caché. Cette maternité a choisi de garder sous son toit les familles en grande précarité. "Nous avons pris le parti dans le service de ne pas faire sortir des patientes sans hébergement avec un bébé. Donc ça implique une hospitalisation pour des raisons non médicales", raconte Stéphane Bounan, chef du service maternité Delafontaine-Saint-Denis.

Des structures saturées

Parfois, les hôpitaux sont remplis et n'ont pas d'autres choix que de laisser sortir ces mères et leur enfant. La semaine dernière, 10 femmes avec un bébé ont appelé chaque jour le SAMU social de Seine-Saint-Denis, mais les structures adaptées sont saturées. Cet été, 54 femmes n'avaient aucune solution d'urgence en sortie de maternité. La plupart d'entre elles ont trouvé des chambres d'hôtel, mais pour seulement quelques jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le magazine 60 millions de consommateurs a relevé la présence de composants toxiques dans certains produits d\'hygiène pour bébé, dont les couches.
Le magazine 60 millions de consommateurs a relevé la présence de composants toxiques dans certains produits d'hygiène pour bébé, dont les couches. (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)