Olivier Véran sur les soignants : "L'attractivité financière est un élément déterminant"

Le ministre de la Santé était l'invité du 20 Heures de France 2. Il a notamment répondu aux questions des téléspectateurs sur le Ségur de la santé.

15 000 postes sont créés alors que 7 500 ne sont pas pourvus, comment attirer le personnel médical à l'hôpital ? "La réponse, c'est le Ségur; le premier volet est une augmentation du salaire très importante pour les soignants. Une infirmière, par exemple, gagnera 220 euros net de plus par mois. L'attractivité financière est un élément déterminant pour faire en sorte que les soignants puissent revenir à l'hôpital. Et aussi en créant et en identifiant des postes. J'ai souhaité que nous puissions les créer en renfort des services hospitaliers où il manque du personnel", détaille le ministre de la Santé.

 "Une première"

Pourquoi les sages-femmes ne sont revalorisées que de 183 euros et classées en profession non médicales ? "Nous avons posé la question aux syndicats : 'voulez-vous que l'on donne la même somme à tout le monde ?' (…) Les syndicats ont souhaité que tout le monde ait cette revalorisation de 220 euros net par mois. Les sages femmes en bénéficient au même titre et bénéficieront d'un contrat d'engagement collectif avec des protocoles pour améliorer les soins et l'accueil des malades. Elles pourront toucher aussi 100 euros net par mois dans le cadre de cet engagement collectif. Nous avons pensé à tout le monde, c'est la première fois que les soignants ont une hausse de cette nature-là", avance Olivier Véran.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Santé Olivier Veran à l\'hôtel Matignon à Paris, le 17 juillet 2020.
Le ministre de la Santé Olivier Veran à l'hôtel Matignon à Paris, le 17 juillet 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)