Marseille : la cuisine centrale des hôpitaux en cours de nettoyage après la découverte de listéria

Suite à un contrôle, la bactérie lystéria a été découverte dans la cuisine centrale des hôpitaux de Marseille, qui produit 11.000 repas par jour. Par principe de précaution, la cuisine est fermée jusqu'à nouvel ordre.

Une image de contamination à la listériose obtenue au microscope électronique à balayage.
Une image de contamination à la listériose obtenue au microscope électronique à balayage. (PR COURTIEU / BSIP / AFP)

La cuisine centrale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (APHM) est en cours de nettoyage, jeudi 19 septembre 2019, après la découverte de la bactérie listéria lors d'un contrôle. Aucun cas de listériose n'a en revanche été révélé à ce jour.

La cuisine centrale n'est pas totalement fermée mais la direction de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille applique le principe de précaution. Lors du dernier contrôle, en date du 11 septembre, quelques traces de cette bactérie ont été découvertes dans certains prélèvements. Des contrôles ont lieu tous les quinze jours, cuisine pourrait rouvrir lundi si les résultats s'avèrent bons.

Une bactérie dangereuse pour les personnes les plus vulnérables

Cette cuisine centrale alimente tous les hôpitaux publiques de Marseille et produit 11.000 repas chaque jour. Selon les informations de franceinfo, c'est une entreprise extérieure qui va servir les repas aux patients, jusqu'à nouvel ordre.

La listéria est une bactérie qui atteint les personnes affaiblies, comme les personnes âgées, les femmes enceintes, et les personnes atteintes de maladies graves comme le cancer et le diabète, chez qui elle peut être mortelle.