Les urgences de Clamecy (Nièvre) menacées

Les urgences de nuit de Clamecy dans la Nièvre sont menacées de fermeture. Une quarantaine d’élus a décidé de passer à l’action pour dénoncer la mort d’un service qu’ils jugent vital.

Une quarantaine d’élus a décidé de passer à l’action dans la Nièvre. Ils ont décidé de déposer leurs écharpes tricolores pour dénoncer la probable fermeture des urgences de nuit à Clamecy dans la Nièvre. Depuis quelques heures, elles sont saturées, mais pas comme d’habitude. Une centaine de personnes se fait soigner pour syndrome post-traumatique lié à la fermeture des urgences la nuit. Le projet de santé régionale 2018-2022 pourrait en effet fermer ce service. Depuis, un bras de fer a donc été engagé avec l’Agence nationale de santé.

Maintenir les services


"On nous renvoie que des chiffres et des nécessités par rapport au nombre de médecins. Mais ce n’est pas la réalité du territoire. Une absence d’un accueil de nuit met en danger la population locale des environs de Clamecy", dit Jany Siméon, président de la communauté de communes haut-hivernais Val d’Yonne. La ministre de la Santé doit proposer son projet cet été. Si les élus ne sont pas entendus, ils menacent de démissionner en bloc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les habitants de Clamecy (Nièvre) avaient déjà manifesté en juin contre la fermeture de la maternité de l\'hôpital.
Les habitants de Clamecy (Nièvre) avaient déjà manifesté en juin contre la fermeture de la maternité de l'hôpital. (AFP)