Landes : une salariée mise en examen dans l'affaire du "fantôme" de l'hôpital de Dax

La police avait mis en place un dispositif de surveillance.

La suspecte a été interpellée mi-avril après plus de deux mois d\'enquête.
La suspecte a été interpellée mi-avril après plus de deux mois d'enquête. (LOUVIER ISABELLE / MAXPPP)

Après plus de deux mois d'enquête, une salariée de l'hôpital de Dax a été interpellée et mise en examen mi-avril pour violence sur personne vulnérable n'ayant pas entraîné d'ITT, rapporte France Bleu Gascogne lundi 29 avril. Elle est soupçonnée d'être à l'origine des faits qui ont terrorisé les soignants et les patients de l'établissement en février dernier. 

Des phénomènes inexpliqués, qui se produisaient au service gériatrique. Selon plusieurs témoins, pendant plusieurs semaines, des portes et des fenêtres s'ouvraient toutes seules alors qu'elles venaient d'être fermées, des objets et du matériel médical changeaient de place, des chaises se retrouvaient au milieu du couloir, ou encore le drap d'une patiente tétraplégique avait été enlevé en pleine nuit alors qu'elle ne pouvait pas l'avoir fait toute seule. Des poches d'urine avaient aussi été ouvertes et déversées par terre ou sur des paillasses. La police avait alors mis en œuvre des moyens de surveillance et avait recoupé, entre autres, les plannings du personnel hospitalier. 

La salariée incriminée conteste les faits. Elle est actuellement sous contrôle judiciaire.