Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo "Il faut qu'il y ait des actes" concernant "les revalorisations" de salaire à l’hôpital, réclame le député communiste André Chassaigne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 29 min.
"Il faut qu'il y ait des actes" concernant "les revalorisations" de salaire à l'hopital, réclame le député communiste André Chassaigne
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Stanislas Guerini, député de Paris et délégué général de La République en marche, et André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme et président du groupe communiste à l'Assemblée nationale, sont les invités dimanche 17 mai de "Dimanche en politique".

En ce premier week-end de déconfinement, dimanche 17 mai, les Français profitent du temps estival pour sortir. L'épidémie de Covid-19 recule en France mais elle n'est pas encore endiguée. Les revendications du personnel soignant n'ont toujours pas changé. Les médecins et les infirmiers réclament plus de moyens pour exercer leur métier convenablement.

Les demandes des soignants enfin écoutées ?

"Nous devons investir pour que l’hôpital ait des moyens, c'est ce que nous avions commencé à faire, mais, quand on a vécu cette crise sanitaire, force est de constater qu'il faut aller plus vite là-dessus et soutenir le gouvernement dans son intention de revaloriser le personnel soignant. Il y a un consensus national sur cette question", affirme Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche.

"On demande un engagement ferme pour qu'il n'y ait plus de fermetures de lits, de services. Les personnels des hôpitaux et des Ehpad demandent une revalorisation des salaires et des embauches. Il faut qu'il y ait des actes qui soient mis en œuvre", réclame André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme et président du groupe communiste à l'Assemblée nationale.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.