Hôpitaux publics : les salaires en hausse, mais toujours des inégalités de rémunération hommes-femmes

Selon l'Insee, le salaire net moyen a progressé entre 2013 et 2014 dans la fonction publique hospitalière, mais les inégalités de rémunérations entre les hommes et les femmes subsistent.

Des infirmières à l\'hôpital de Cannes (Alpes-Maritimes), le 1er novembre 2016. (Photo d\'illustration)
Des infirmières à l'hôpital de Cannes (Alpes-Maritimes), le 1er novembre 2016. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

L'Insee publie jeudi 23 mars une étude sur les salaires dans la fonction publique hospitalière en 2014. Voici les principaux points qu'il faut retenir de cette enquête.

Toujours un écart de salaires entre hommes et femmes

Le constat : La fonction publique hospitalière (FPH) n’est pas épargnée par les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes. "En 2014, le salaire mensuel net des femmes dans la FPH s’élève à 2 100 euros, soit en moyenne 20,9 % de moins que les hommes (2 654 euros)", indique l'Insee.

Les explications : Pour expliquer ces différences, l'Insee relève que les femmes occupent des postes moins qualifiés. Si 77% des salariés de la fonction publique hospitalière sont des femmes, "elles ne représentent que 47% des médecins mais 88% des aides-soignants", détaille l'étude. Toutefois, "à statut identique, les écarts salariaux entre les femmes et les hommes se réduisent nettement : les femmes fonctionnaires perçoivent 2,6% de moins que leurs homologues masculins, les contractuelles non médecins 8,7% de moins."

Une hausse du salaire net moyen

Le constat :  Tous contrats confondus, le salaire net moyen de la fonction publique hospitalière a augmenté de 0,3% en 2014 par rapport à 2013. Ce salaire net moyen s’établit à 2 225 euros. L’Insee constate toutefois des inégalités d’évolution de salaires, selon les catégories et les statuts. S'il augmente pour les fonctionnaires de catégorie C, il baisse pour ceux de la catégorie B et reste stable pour ceux de la catégorie A. 

Les explications : Si l’Insee, souligne cette augmentation, elle note que "l’évolution de la structure par grade et statut a freiné la progression". En effet, "si cette progression avait été la même qu’en 2013, le salaire net aurait augmenté de 0,6% en euros constants."

Les salaires moyens net plus élevés dans les hôpitaux que dans les centres médico-sociaux

Le constat : Le salaire moyen dans la fonction publique hospitalière est plus élevé dans les hôpitaux que dans les établissements médico-sociaux. En 2014, "le salaire net moyen s’établit à 2 283 euros dans les hôpitaux, soit +0,4% en euros constants par rapport à 2013 ; il s’élève à 1 801 euros dans les établissements médico-sociaux (+0,5%)", détaille l'Insee.

Les explications : Cet écart s’explique par "des structures de qualification et de statut différents entre les deux secteurs : les hôpitaux comptent par exemple 76,0% de fonctionnaires contre 67,2% dans les établissements médico-sociaux". De plus, "dans les hôpitaux, 26,4% des fonctionnaires sont de catégorie A" contre 9,4% dans les centres médico-sociaux. En revanche, l’évolution du salaire net est plus forte dans les centres médico-sociaux que dans les hôpitaux : +0,5% contre +0,4%", explique l'Insee.