Hôpital : le personnel dans la rue pour réclamer "des lits et du fric"

L’épidémie de coronavirus a permis de mettre en lumière les limites du système hospitalier français. Le personnel soignant a manifesté mardi 30 juin un peu partout en France. Témoignages à Paris.

FRANCEINFO

"Des lits et du fric", pouvait-on lire sur les pancartes des personnels de l’hôpital qui manifestaient mardi 30 juin à Paris. Les soignants réclament des moyens et mettent la pression sur le gouvernement alors que les concertations sur l’hôpital sont en cours et que les premières propositions chiffrées du Ségur de la santé sont sorties sans satisfaire les principaux concernés.

"Une rigolade"

"C’est une blague. Ils refont la même chose qu’avec tout le monde. Ils agitent un gros chiffre comme ça. On se dit que six milliards d’euros ce n’est pas rien, puis quand on gratte on se rend compte que c’est pour l’hôpital public, mais aussi le privé, les Ehpad et donc au bout du compte c’est ridicule", lance un manifestant du cortège parisien.

"Il faut une augmentation du personnel, l’arrêt des fermetures de lits, une gouvernance partagée entre les administratifs, les médicaux et les paramédicaux et on a aucune proposition concrète sur ces sujets", affirme une autre manifestante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soignants manifestent place des Invalides pour réclamer davantage de moyens pour l\'hôpital public, le 16 juin 2020.
Des soignants manifestent place des Invalides pour réclamer davantage de moyens pour l'hôpital public, le 16 juin 2020. (YANN CASTANIER / AFP)