Hôpital européen Georges-Pompidou : des blocs contaminés par un champignon

Selon une information du journal Le Figaro, un champignon (Aspergillus) a été découvert dans des salles d'opération de l'Hôpital européen Georges-Pompidou (AP-HP), le 7 juillet 2016. Neuf blocs opératoires sur vingt-quatre vont être fermés, ainsi que certains services d'urgences.

(PHOTOTAKE INC )

L'Hôpital européen Georges-Pompidou dans le 15ème arrondissement de Paris doit fermer neuf blocs opératoires à partir du 13 juillet, et jusqu'au 18 juillet pour le moment.

"Lors des prélèvements systématiques de surveillance des salles 3,5 et 9 des blocs opératoires du 1er étage les prélèvements d'air et de surfaces (...) ont mis en évidence la présence de champignons filamenteux (seuil toléré : absence de champignons filamenteux). Ces résultats sont incompatibles avec la prise en charge de patients dans ces salles", écrit ainsi le Dr Najiby Kassis-Chikhani, le praticien hospitalien en charge de l'hygiène dans l'établissement selon Le Figaro.

Le responsable s'est adressé le 11 juillet 2016 à tous les chefs de service de l'hôpital en déclarant qu'il était "indispensable de réaliser un bio-nettoyage soigneux des salles et de nouveaux prélèvements microbiologiques", avant de pouvoir réutiliser les salles. 

Mardi 12 juillet, le Samu a été informé qu'en raison de la présence de ce champignon, les urgences othopédiques, viscérales de même que les Urgences absolues de Pompidou étaient fermées.

Les patients devront être transférés et dirigés vers d'autres établissements. A la veille du 14 juillet sous état d'urgence, cet événement provoque de nombreuses inquiétudes quant à la prise en charge des patients.