Hôpital : des opérations retardées à cause du coronavirus

En raison de l'épidémie de coronavirus, de nombreuses opérations ont été déprogrammées depuis le printemps. Cela fait des mois que certains attendent d'être pris en charge comme Rachel Varraux.

France 3

Rachel Varraux prend chaque jour des précautions maximales contre le coronavirus. Particulièrement fragile, elle ne laisse rentrer personne chez elle et réceptionne ses colis avec des gants. Cette infirmière de 52 ans a eu deux cancers et une ablation de la poitrine. "Ca, c'est mon dossier de deux ans de galères, pour pouvoir mettre un terme à tout ça et ranger ce dossier, j'aimerais que ma chirurgie ait lieu."

"Attristée, frustrée, en colère"

Rachel Varraux aurait dû bénéficier d'une reconstruction mammaire en décembre. Une opération jugée "non urgente", déprogrammée dès le début de la deuxième vague de l'épidémie. La découverte d'un kyste sur ses ovaires l'inquiète également, l'opération a aussi été reportée : "Pour l'instant, il serait bénin, mais peut devenir cancéreux. Plus vite on l'enlèvera plus vite le risque sera éloigné d'un autre cancer. Je suis attristée, frustrée et en colère."

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hôpital de Metz (Moselle), le 31 décembre 2020. 
L'hôpital de Metz (Moselle), le 31 décembre 2020.  (NICOLAS BILLIAUX / HANS LUCAS / AFP)