Hôpital : comme en juillet, des urgences fermées au mois d’août

Publié Mis à jour
Hôpital : comme en juillet, des urgences fermées au mois d’août
FRANCE 2
Article rédigé par
J.Lonchampt, C.Blondiaux K.Lempereur, E.Sizarols, E.Delagneau, N.Murviedro - France 2
France Télévisions

De plus en plus de services d’urgence sont à bout de souffle et le personnel est épuisé. Alors, ces dernières semaines, les fermetures se multiplient, de quelques heures à plusieurs jours. Illustration à Saint-Calais, dans la Sarthe.

Des rideaux sont fermés, des chambres vides et les couloirs désertés. Les urgences de la petite ville de Saint-Calais, dans la Sarthe, sont fermées depuis une semaine. De quoi priver les habitants d’une partie de leur hôpital. Aucun accueil paramédical n’est assuré alors en cas d’urgence, les 3 000 habitants de la ville doivent se rendre dans le sud du département. L’hôpital le plus proche est à plus de 40 km, à Montval-sur-Loir (Sarthe).

Un signalement déposé auprès du procureur de la République

Dans cet hôpital, le personnel manque également alors le service ouvre en alternance avec le servie de la commune voisine. C’est donc un hôpital au lieu de deux. Les délais pour les patients s’allongent. La Sarthe n’est pas un cas isolé. Cet été, des dizaines de service d’urgence ont été fermées partout en France. En juillet, 42 établissements n’étaient pas en mesure d’ouvrir la nuit, 23 n’étaient pas en capacité d’accueillir les patients la journée. À Laval (Mayenne), la fermeture répétée des urgences la nuit a amené les syndicats à déposer un signalement auprès du procureur de la République pour mise en danger du personnel et de la population.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.