Cet article date de plus de trois ans.

Gray : les urgences menacées

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Gray : les urgences menacées
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À Gray, en Haute-Saône, les urgences de l'hôpital sont menacées de fermeture. Les habitants des environs protestent.

Début de soirée aux urgences de Gray (Haute-Saône), des patients attendent leur tour. Les six box de consultation sont pris, les médecins urgentistes naviguent entre les patients. L'un d'eux s'est ouvert la jambe avec une serpe et ne comprend pas la fermeture annoncée des urgences de nuit de cet hôpital. Cette ville de 5 000 habitant à égale distance de Dijon (Côte-d'Or), Besançon (Doubs) et Vesoul (Haute-Saône), est paradoxalement loin de tout. Par deux fois, habitants et personnel hospitalier ont manifesté pour sauver les urgences.

Un poste supprimé

L'hôpital a déjà perdu bloc opératoire et maternité. Face à la pression, l'agence régionale de santé annonce ne pas supprimer le service, mais seulement l'un des deux postes d'urgentistes. En Bourgogne Franche-Comté, il manque 200 urgentistes : leur répartition entre ville et campagne semble un casse-tête insoluble. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hôpital

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.