"C'est crucial pour le personnel comme le patient" : la reprise de la dette des hôpitaux par l'État, une bonne idée ?

Parmi les gestes positifs en faveur de l'hôpital public, l'État pourrait bien reprendre la dette qui s'élève au total à 30 milliards d'euros. Une bonne idée selon Alexandra Bensaïd, éditorialiste économique pour France Télévisions.

FRANCE 2

Reprendre la dette des hôpitaux publics, le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire y semble favorable. Une dette qui s'élève en tout à 30 milliards d'euros. D'après l'éditorialiste économique pour France Télévisions Alexandra Bensaïd, il s'agirait d'une très bonne idée. "Cela serait un véritable ballon d'oxygène pour les hôpitaux, au moins pour les plus endettés qui consacrent tous leurs moyens à rembourser leur passé", confie-t-elle. Les établissements bénéficieraient ainsi de plus de moyens pour leurs investissements quotidiens du présent.

Une solution à moyen terme

"C'est crucial pour le personnel comme le patient que nous pouvons tous être un jour", ajoute la journaliste. Pour le contribuable, la reprise de cette dette par l'État pourrait être également "une bonne opération financière", car l'État a plus de poids pour négocier les taux d'intérêts que chaque hôpital individuellement. Néanmoins, cette solution ne fonctionne qu'à moyen terme. A long terme, il faudrait repenser le système de santé français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le service des urgences de l\'hôpital Trousseau, à Tours, le 12 janvier 2017.
Le service des urgences de l'hôpital Trousseau, à Tours, le 12 janvier 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)