Vidéo La difficulté de prendre les transports parisiens pour les personnes en fauteuil roulant

Publié
Quentin se déplace en fauteuil roulant au quotidien. Mais lorsqu’il doit prendre les transports en commun à Paris, la situation se complique. Entre les ascenseurs en panne et la durée des trajets… Brut a fait un trajet aller-retour avec lui.
Brut.
Article rédigé par
Quentin se déplace en fauteuil roulant au quotidien. Mais lorsqu’il doit prendre les transports en commun à Paris, la situation se complique. Entre les ascenseurs en panne et la durée des trajets… Brut a fait un trajet aller-retour avec lui.

Je prends rarement le métro tout seul parce que je sais que c’est galère. Donc, en fait, je le prends quand je suis avec des amis. S'il y a besoin de faire des escaliers, ils peuvent m’aider, porter le fauteuil, m’aider à monter”, explique Quentin. Ce parisien est en situation de handicap, et doit donc se déplacer en fauteuil roulant. Mais quand il doit prendre les transports en commun, il prévoit toujours d’être accompagné pour faire face aux difficultés d’accessibilité. Pour Brut, il montre son trajet de chez-lui à Gare de Lyon.

“Ça ne sert à rien de s'énerver”

L’aller a été compliquée notamment pour sortir de l’arrêt de métro, une fois arrivé à la gare. “On est partis de Pont Cardinet pour prendre la ligne 14 et aller à la Gare de Lyon. C’est une ligne qui est censée être totalement accessible. Bon, là pour la gare, elle l’est normalement dans les faits mais il se trouve que là, en ce moment, elle est en travaux. Paradoxalement, justement pour améliorer l’accessibilité”, explique-t-il.

Après un trajet de 20 minutes, il faut compter le triple pour rentrer en bus. “Là, en bus, je vais regarder les autres alternatives mais là ils me proposent 1h03 de bus avec deux changements. Pour revenir, on a pas d’autres alternatives que d'y aller en bus. (...) Ça ne sert à rien de s'énerver. Ce n’est pas ça qui améliorera les choses donc autant le prendre avec le sourire et essayer de faire le maximum que ça se passe bien parce que sinon on va se mettre de mauvaise humeur, se stresser et en fait, à part se pourrir la journée, ça ne changera rien.”

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.