Cet article date de plus d'un an.

Prothèse bionique : la première Française à recevoir une prothèse bionique de bras apprend à la maîtriser

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Prothèse bionique : la renaissance d'une femme qui a pu en bénéficier
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Priscille Deborah a été opérée en novembre 2018 de son bras amputé afin de pouvoir intégrer un bras bionique, commandé par son cerveau.

Elle est la première femme en France à bénéficier d'un bras bionique. Priscille Deborah, amputée il y a plusieurs années, a été opérée en novembre 2018 pour être équipée d'une prothèse. Ses nerfs ont été reconnectés via des électrodes à son nouveau bras, et elle pourra ainsi commander sa prothèse par la pensée. Mais pour le moment, elle ne fait bouger qu'à distance la main et le bras qui restent sur un socle, le temps qu'elle les maîtrise parfaitement.

Un long travail avant de bénéficier du bras

Une légère frustration demeure pour le moment, pour celle qui a perdu un bras et deux jambes il y a treize ans. "Comme le nerf garde une mémoire, on a réussi à le réactiver, tout simplement, en allant chercher la zone vivante de son nerf, pour lui permettre ensuite de le reconnecter sur les muscles", explique le Dr Edward de Keating-Hart, chirurgien à la clinique Jules Verne de Nantes (Loire-Atlantique). Il a fallu ensuite un long travail de mentalisation, notamment grâce à un miroir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.