L'association SOS Autisme France choquée après des propos "inappropriés" dans un manuel à destination des collégiens

Un manuel de sciences de la vie et de la Terre est sous le feu des critiques, après avoir assimilé l'autisme à une maladie et présenté des explications non validées par la communauté scientifique. L'éditeur s'est excusé. 

Article rédigé par
Marianne Chenou - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
S'ils sont tenus de respecter les programmes, les manuels scolaires ne sont en revanche pas soumis à un contrôle du ministère de l'Education nationale. (MAXPPP)

L'autisme, une "maladie" qui entraîne une "difficulté à nouer des liens avec les autres" ? Ce passage d'un manuel scolaire a choqué une famille lilloise, qui a alerté l'association SOS Autisme France à la fin janvier. Il s'agit d'un livre de sciences de la vie et de la Terre (SVT) à destination des collégiens de la cinquième à la troisième, publié en 2017 aux éditions Belin. Des sujets types du brevet y sont proposés aux élèves pour s'entraîner. Parmi eux, un sujet intitulé "A la recherche des traitements sur l'autisme", qui soulève de nombreuses interrogations auprès des personnes concernées. 

Pour Olivia Cattan, présidente de l'association, ces termes sont, en plus d'être "inappropriés", totalement "faux" : "C'est truffé d'inexactitudes. C'est la première fois que je relève une erreur aussi grosse dans un manuel de SVT. Il n'y a rien de vrai. Ce n'est pas une maladie à guérir, il n'y a pas de médicament ou de traitement à l'heure actuelle. On se demande qui a fourni de telles informations." Elle critique également l'absence de recours à la définition proposée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) – qui qualifie l'autisme de "trouble envahissant du développement" –, "alors que c'est une véritable référence en la matière"

Des théories qui "n'ont pas été approuvées"

Plusieurs parents d'élèves d'académies diverses ont confirmé à SOS Autisme France que leurs enfants possédaient ce manuel. Un constat qui s'explique par le fait que chaque établissement scolaire est libre du choix de ses livres scolaires. Les éditions Belin sont pourtant une maison reconnue, dont les manuels sont largement diffusés dans les établissements. La société a même fusionné en 2016 avec les Presses universitaires de France. 

Les causes de l'autisme avancées par le sujet présent dans ce livre sont le manque d'ocytocine – surnommée "hormone de l'attachement" – chez les personnes autistes, mais aussi la présence de troubles intestinaux ou encore des liens génétiques.

"Ce sont des pistes de recherche, mais à aucun moment on ne peut ériger ces causes comme des vérités scientifiques."

Olivia Cattan, présidente de SOS Autisme France

à franceinfo

"Il y a également de très nombreux troubles du spectre autistique, sous des formes diverses, et il est impossible de tirer des conclusions", ajoute-t-elle.

Dans la suite du sujet, il est rendu compte d'une expérience menée sur des souris. Certaines font état de "modifications de comportement proches de celles observées chez les individus autistes. Pour simplifier, on les appelle 'souris autistes'." Un postulat qui surprend l'association, car il compare le comportement de deux espèces distinctes, la souris et l'être humain. Parmi les questions posées aux élèves, l'une suggère même que l'ingestion d'une bactérie intestinale "guérit l'autisme", tandis qu'il leur est ensuite demandé de proposer un "traitement à tester sur les autistes humains pour les guérir". Mais l'autisme n'est "pas une maladie", rappelle Olivia Cattan. "Toutes ces théories ont bien été étudiées. Mais aucune n'a été approuvée par l'ensemble de la communauté scientifique, et le terme 'guérir' ne peut pas s'appliquer à l'autisme."

Les éditions Belin publient des excuses

L'association a envoyé un courrier au ministère de l'Education nationale, ainsi qu'au secrétariat d'Etat chargé des Personnes handicapées. Dans cette lettre, SOS Autisme France demande le retrait de ce sujet de la version numérique du manuel. "On essaie de faire passer l'idée que l'autisme est une différence, mais pas une maladie. Et ce genre de propos, qu'on inculque à nos enfants, sont totalement contre-productifs", se désole Olivia Cattan. Elle précise qu'une plainte sera déposée contre les éditions Belin si le contenu n'est pas rapidement modifié ou retiré.

Contacté par franceinfo, le ministère de l'Education nationale indique que "ce sujet a été conçu par les auteurs du manuel. Chaque éditeur est libre et responsable de ses choix. Mais lors des dialogues avec les éditeurs de manuels scolaires, le ministère insiste sur l'importance de respecter les programmes et les politiques éducatives." En effet, au titre de la liberté éditoriale, les manuels scolaires ne sont pas soumis à un contrôle du ministère. Lorsqu'un problème est signalé, comme dans ce cas, l'Education nationale peut encourager l'éditeur à modifier son contenu, mais ne dispose pas de moyens de l'y contraindre. 

Le secrétariat d'Etat chargé des Personnes handicapées explique de son côté avoir fait savoir à l'éditeur que "la façon dont le sujet avait été circonscrit n'était pas adaptée à la réalité". La secrétaire d'Etat, Sophie Cluzel, a d'ailleurs réagi sur Twitter, lundi 1er février. Elle évoque une vision "impossible" et demande le respect de la "vérité de la science".

Au lendemain de la première publication de notre article, les éditions Belin ont fait savoir à franceinfo que la page allait être entièrement modifiée et corrigée. "La vigilance n'a pas été au niveau auquel elle aurait dû être. La page va être refaite, et non supprimée, car nous souhaitons continuer à évoquer l'autisme dans notre manuel. Nos auteurs se sont entourés d'experts du sujet. L'un d'entre eux a notamment été proposé par la délégation interministérielle à la stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neuro-développement." Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, les éditions Belin admettent également les différentes erreurs que comportait le sujet.

Une fois publié, ce nouveau sujet sera accessible en ligne pour les enseignants qui utilisent ce manuel imprimé. La version numérique du livre sera quant à elle remplacée par la version éditée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.