Autisme : l'école pour tous

Emmanuel Macron a annoncé jeudi 5 avril que 340 millions d'euros allaient être débloqués pour l'autisme. Le plan pour mieux prendre en charge cette maladie doit être dévoilé ce vendredi en détail. Actuellement, les enfants autistes n'ont pas tous la chance de d'intégrer une école classique.

France 3

Sur le chemin de l'école, Marine compte, parle avec sa maman et lui tient sagement la main. L'an dernier, canaliser la petite fille était difficile. Marine a été diagnostiquée autiste à 18 mois. À trois ans, elle ne parlait pas encore. Son entrée en maternelle, trois matins par semaine, lui a permis de faire très vite de grands progrès. Nous l'avions suivie dans sa classe ; elle participait aux activités de groupe. Et quand son attention se dissipait, elle rejoignait son auxiliaire de vie scolaire. Dans la cour, la fillette a appris à interagir avec ses petits camarades, comme ici, en tricycle avec Andréas, devenu cette année son grand copain.

La socialisation dès le plus jeune âge pour plus d'autonomie

Pour le professeur Baghdadli, responsable du centre de ressources autisme du CHU de Montpellier (Hérault), la socialisation de ces enfants atteints de ces troubles envahissants du comportement est essentielle. Depuis septembre, Marine est en moyenne section de maternelle, comme tous les enfants de son âge. En classe trois jours complets par semaine, elle est aussi suivie par deux orthophonistes et stimulée par sa famille. Marine fait des progrès tous les jours et avance lentement vers plus d'autonomie.

Le JT
Les autres sujets du JT
La 15e édition de la Marche de l\'espérance, à Paris, le 31 mars, à l\'occasion de la journée mondiale de sensibilisation l\'autisme.
La 15e édition de la Marche de l'espérance, à Paris, le 31 mars, à l'occasion de la journée mondiale de sensibilisation l'autisme. (MAXPPP)