Guérie du cancer : une bloggeuse australienne avoue son mensonge

Elle prétendait avoir été guérie grâce à son régime, qu’elle vendait sur une application et dans un livre. Belle Gibson, une bloggeuse australienne avoue n’avoir jamais eu de cancer.

(Belle Gibson prétendait avoir guérie d'un cancer grâce à son régime. © capture d'écran de la chaîne australienne Sunrise)

Elle prétendait avoir soigné son cancer grâce à une thérapie naturelle, à base de nourriture saine et de bien-être. La bloggeuse australienne Belle Gibson avoue avoir tout inventé dans une interview au magazine Women’s Weekly publiée ce jeudi.

La jeune femme de 23 ans avait lancé en 2013 une application communautaire sur la santé, The whole pantry ("Tout le garde-manger"), qui propose des recettes de cuisine et sur laquelle elle racontait notamment comment son rythme de vie et son alimentation saine l’avaient guérie d’une tumeur au cerveau en phase terminale.

Des millions de followers

Dans l’article, intitulé "Ma longue bataille avec la vérité ", elle reconnait que "rien de tout cela n’est vrai ", pense que se confesser est "la bonne chose à faire ". Elle ne veut pas "se faire pardonner " mais aimerait surtout que les gens se disent "c’est bon, elle est humaine ".

L’histoire de Belle Gibson avait séduit l’Australie, et la jeune fille a gagné une certaine notoriété sur les réseaux sociaux australiens en tant que championne du bien-être. Son compte twitter, qu’elle a depuis supprimé, comptait des millions de followers, sur instagram, 186 000 fans sont encore abonnés à elle, même si le compte a été vidé de son contenu. Son application de cuisine a rencontré le succès, Apple l’avait sélectionné pour sa nouvelle montre intelligente, smartwatch.

Un traitement trop beau pour être vrai

Belle Gibson avait raconté sa méthode, qui consistait par exemple à éviter les produits laitiers, le café et le gluten, dans un livre de recettes, retiré des rayons des librairies en mars, quand les premiers doutes ont commencé à émerger sur la véracité de l’histoire de Belle Gibson.L’histoire de cette experte santé autoproclamée des réseaux sociaux, aujourd’hui déchue, ​a vacillé quand le public a découvert  en mars qu’elle n’avait pas fait don de ses 300 000 AUD, soit 216 000 euros, de droits d’auteur à des associations caritatives, comme elle en avait fait la promesse. Ses amis ont aussi commencé à avoir des doutes sur son histoire.

Ce type de hoax, de canular sur internet, peut induire en erreur les victimes de cancer qui pourraient prendre au sérieux les conseils prodigués par des blogs de diététique ou de médecine alternative. Les patients doivent se méfier des traitements qui semblent trop beaux pour être vrai, rappelle Todd Harper, responsable de l'association de lutte contre le cancer de l'Etat du Victoria. Les autorités australiennes en charge de la consommation doivent examiner s'il y a tromperie des consommateurs.