Santé : quatre ans après la fermeture de sa maternité, une commune toujours isolée

Publié
Santé : quatre ans après la fermeture de sa maternité, une commune toujours isolée
France 3
Article rédigé par
H. Hug, J.-M. Lequertier, D. Fuet - France 3
France Télévisions

Quatre ans après la fermeture de la maternité du Blanc (Indre), le manque se fait toujours ressentir pour les femmes enceintes, obligées de faire presque une heure de voiture pour être suivies dans leur grossesse.  

C'est une petite sous-préfecture de l’Indre, loin de toute grande ville. Si paisible, qu’on oublierait presque le combat qui s’y était noué en 2018. La maternité du Blanc a fermé ses portes il y a quatre ans, malgré la mobilisation de ses 6 500 habitants. En 2018, cette maternité réalisait moins de 300 accouchements par an. Nathalie Gesnin était enceinte de six mois à ce moment-là. Aujourd’hui elle revient sur son accouchement à Châtellerault (Vienne), à plus de 50 minutes de route : "On se préparait à quoi faire si on accouchait dans la voiture". La grossesse arrive finalement à son terme et l'accouchement est programmé.

Fermeture pour raisons de sécurité 

Evelyne Poupet, directrice générale du Centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc, affirme que la fermeture est liée à la sécurité et au manque de personnel soignants. Certains élus locaux, ayant démissionné après la fermeture de la maternité, ne croient toujours pas à cette version et pointent des motivations financières. Evelyne Poupet n’a pas souhaité faire le point sur la situation. Depuis 2018 et la fermeture de la maternité, six accouchements en voiture ou à domicile ont eu lieu. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.