Rejets toxiques : Sanofi ferme l'usine de Mourenx

Sanofi n'en a peut-être pas encore fini avec le scandale de la Dépakine, avec cette nouvelle affaire de rejets toxiques à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques). Le groupe pharmaceutique a annoncé l'arrêt immédiat de la production de son usine.

C'est un nouveau chapitre qui s'ouvre dans le scandale de la Dépakine. Le laboratoire Sanofi a annoncé la fermeture de l'usine de Mourenx à côté de Pau, qui produit ce médicament. Une fermeture en réaction aux attaques de France Nature Environement. L'association accusait l'usine en question de rejeter une substance toxique à très haute dose, le bromopropane, 190 000 fois la limite autorisée.

Quels dangers ?

"Ce produit est classé H360, ça veut dire qu'il est cancérigène ou mutagène ou reprotoxique et donc effectivement on peut se poser la question de la dangerosité de ce produit", explique au micro de France 2 Patrick Mauboudes, association Sepanso. Du côté de l'industriel, on met en avant une étude d'impact qui aurait démontré l'absence de danger pour le personnel et pour les populations habitants à côté de l'usine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (ERIC PIERMONT / AFP)