Grippe aviaire : décès d'une Chinoise contaminée par une nouvelle souche

Les scientifiques craignent qu'une nouvelle souche du virus de la grippe aviaire déclenche une pandémie. Mercredi dernier, une Chinoise est décédée des suites du virus. 

Le personnel du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies de Taiwan, en alerte à l\'aéroport de Taipei en raison de l\'épidémie de grippe aviaire, le 4 avril 2013.
Le personnel du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies de Taiwan, en alerte à l'aéroport de Taipei en raison de l'épidémie de grippe aviaire, le 4 avril 2013. (SAM YEH / AFP)

Une Chinoise est décédée après avoir été contaminée par une nouvelle souche virale de la grippe aviaire, nommée H10N8, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires, les experts se montrant toutefois rassurants sur le risque de transmission interhumaine.

La victime âgée de 73 ans, morte le 6 décembre d'insuffisance respiratoire, était soignée dans un hôpital de Nanchang, la capitale de la province centrale du Jiangxi, ont indiqué les services de santé locaux dans un communiqué.

La victime s'était rendue dans un marché de volailles avant d'être admise à l'hôpital le 30 novembre.

Selon les biologistes, la souche H10N8 n'avait jamais été détectée auparavant chez un être humain.

Le pays le plus peuplé du monde est par ailleurs confronté depuis l'hiver dernier à des contaminations par le virus H7N9 de la grippe aviaire, qui a infecté environ 140 personnes, faisant 45 morts.

Des cas de H7N9 ont également été recensés à Hong Kong et Taïwan, mais les contaminations ont semblé marquer le pas depuis juin.

Les scientifiques redoutent qu'une mutation d'une des souches virales de la grippe aviaire favorise des contaminations d'homme à homme, ce qui pourrait déclencher une pandémie.