Grippe : 8.500 décès supplémentaires depuis la mi-janvier, selon l'InVS

8.500 décès supplémentaires ont été enregistrés depuis la mi-janvier, notamment à cause de la forte épidémie de grippe cet hiver, selon une première estimation publiée mercredi par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

(L'InVS a donné des chiffres sur la surmortalité due à la grippe © Maxppp)

Les autorités sanitaires avaient déjà annoncé que la mortalité due à la grippe était exceptionnelle cette année. L'InVS a rendu puvlic un premier chiffre mercredi: 8.500 décès supplémentaires, soit 19% de plus que la mortalité attendue. "Depuis le début de l'épidémie de grippe (mi-janvier), la mortalité hivernale, toutes causes confondues, est supérieure de 19% à la mortalité hivernale attendue, calculée à partir des huit années précédentes, soit un excès estimé à 8.500 décès ", indique l'InVS. Une surmortalité est observée pratiquement chaque hiver, mais elle se limite généralement à quelques milliers de décès, voire moins, selon l'InVS.

Une grippe 2014-2015 plus mortelle que d'habitude : Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste à l'InVS, au micro de Julien Moch
--'--
--'--

L'augmentation de la mortalité depuis le début de l'épidémie de grippe concerne plus particulièrement les personnes de 65 ans et plus et touche l'ensemble des régions. Une augmentation très importante de la surmortalité hivernale avait déjà été observée lors des hivers 2008-2009 et 2012-13 avec, à chaque fois, environ 10.000 décès supplémentaires.

L'urgentiste Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes de France, s'inquiète de la saturation des hôpitaux
--'--
--'--

A LIRE AUSSI :

►►► Grippe : déclenchement du plan Orsec dans les hôpitaux

►►► Pic épidémique franchi, plus de décès à prévoir