Faut-il taxer la malbouffe ?

La direction générale du Trésor propose de taxer les produits trop caloriques pour compenser les coûts de l'État liés au surpoids. Deux ministres refusent une telle mesure.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Face au coût important de la prise en charge de l'obésité et du surpoids, la direction générale du Trésor voudrait taxer les produits jugés trop caloriques. Si l'idée a été refusée par Michel Sapin et Christian Echkert ce vendredi, le sujet fait débat, y compris chez les spécialistes. Pour Béatrice de Reynal, nutritionniste, cette proposition est mauvaise "car elle réduit l'obésité, une pathologie extrêmement complexe, au simple fait d'acheter ou pas certains produits alimentaires".

L'efficacité de la taxe soda

En revanche, pour Serge Hercberg, médecin chercheur en nutrition, cette taxe permettrait "d'orienter les consommateurs vers des aliments plus intéressants sur le point de vue nutritionnel, et ça incite les fabricants à réduire le gras, le sucre, le sel et les calories de leurs produits". Depuis quatre ans, la France taxe les sodas, à raison de trois centimes de plus la canette. Serge Hercberg souligne "une réduction d'à peu près 4% de la consommation des sodas". Mais le Dr de Reynal estime que cette mesure est "à peine efficace, peut-être parce qu'elle n'est pas assez haute".

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration d\'un hamburger, prise le 22 avril 2015.
Photo d'illustration d'un hamburger, prise le 22 avril 2015. (CHRISTOPH SCHMIDT / DPA)