VIDEO. Accident thérapeutique à Rennes : un Nantais habitué des tests témoigne

Jean-Philippe Couturier a effectué une dizaine de tests en quinze ans.

Au lendemain de la révélation de l'accident survenu lors de l'essai clinique d'un médicament à Rennes, les tests thérapeutiques sont au centre des questions. Pour mieux comprendre leur fonctionnement, France 3 Pays de la Loire a interrogé samedi 16 janvier Jean-Philippe Couturier, qui pratique ce type d'essais depuis quinze ans.

"Conscient des risques, si on lit toutes les lignes du contrat"

"J'ai testé plus d'une dizaine de traitements contre l'hépatite C, la maladie de Parkinson, ou encore des antivomitifs destinés aux malades du cancer. Je n'ai jamais eu d'effets secondaires ou de répercussions, même minimes", explique-t-il.

Le jeune homme précises que les volontaires sont normalement "conscients des risques, si on lit toutes les lignes du contrat que l'on signe." Mais ceux-ci ne dissuadent que rarement les testeurs. "C'est un peu comme lorsque vous achetez une voiture : vous savez qu'il y a des risques, mais ce n'est pas forcément quelque chose qui vous freine", conclut Jean-Philippe Couturier.

Jean-Philippe Couturier, habitué des tests thérapeutiques, interrogé par France 3 Pays de la Loire samedi 16 janvier 2016.
Jean-Philippe Couturier, habitué des tests thérapeutiques, interrogé par France 3 Pays de la Loire samedi 16 janvier 2016. (FRANCE 3)