Erreurs médicales : comment les éviter ?

Alors que les erreurs médicales sont la troisième cause de décès en France après le cancer et les maladies cardiovasculaires, quelles sont les précautions prises par le milieu médical pour éviter les erreurs ? Sur le plateau du 13 Heures, le médecin Jean-Daniel Flaysakier avance quelques éléments de réponse sur cette question.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Comment éviter les erreurs médicales, troisième cause de décès en France, notamment dans le bloc opératoire ? "Depuis quelques années en France, on applique une procédure (...) : la checklist", explique le médecin et journaliste Jean-Daniel Flaysakier sur le plateau du 13 Heures. "Depuis quelques années, c'est obligatoire dans les services de chirurgie. Il y a un certain nombre de questions à poser, qui relèvent aussi bien du rôle des infirmières que des anesthésistes ou du chirurgien. On vous demande tout bêtement votre nom, on vous demande de quel côté vous devez être opéré", précise-t-il.

Ne pas se tromper de médicaments

Jean-Daniel Flaysakier note également que "toutes les études montrent aujourd'hui qu'on réduit la mortalité grâce à ça et qu'on raccourcit les durées de séjour puisqu'on évite les accidents. Avec un problème pourtant : il y a une grosse réticence dans un certain nombre d'établissements où c'est vécu comme quelque chose d'administratif et non pas comme une culture de la sécurité." Autre source d'erreur médicale : les médicaments. "C'est terrible, puisque c'est 32% des événements indésirables à l'hôpital, et la moitié d'entre eux, au moins, sont évitables", estime le médecin, qui note toutefois que l'informatisation des services de pharmacie réduit considérablement les risques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chirurgien en grève pose dans un bloc opératoire, le 12 novembre 2012 à la clinique du Diaconat-Roosevelt de Mulhouse (Haut-Rhin).
Un chirurgien en grève pose dans un bloc opératoire, le 12 novembre 2012 à la clinique du Diaconat-Roosevelt de Mulhouse (Haut-Rhin). (MAXPPP)