VIDEO. Les manifestations pour le climat ne sont pas "une remise en cause" du gouvernement, selon Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education nationale a l'intention de poursuivre la réflexion sur le changement climatique dans les lycées, après les débats initiés il y a une semaine.

RADIO FRANCE

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a indiqué jeudi 21 mars sur franceinfo qu'il ne considère pas les manifestations contre l'inaction climatique comme un reproche fait au gouvernement. "Je n’ai pas du tout vécu ces manifestations comme une remise en cause" de l’action du gouvernement, a-t-il assuré.

"Au contraire, je les vois comme une accentuation de la tendance que nous souhaitons qui est d'agir pour le climat", a-t-il déclaré, précisant que "l'actuel gouvernement a fait énormément de choses déjà pour les enjeux d'environnement. Il peut faire encore plus".

Interrogé par plusieurs enfants, à l'occasion de la semaine de la presse et des médias à l'école, le ministre a ajouté, que plus jeune, il n'aurait pas "séché les cours" pour aller manifester, mais qu'il aurait "participé à cette dynamique". Jean-Michel Blanquer a initié un débat sur le climat dans tous les lycées le 15 mars. Le 5 avril prochain, un grand débat sur les enjeux environnementaux sera organisé avec des représentants des lycéens dans toute la France, a-t-il précisé : "Nous allons avoir à affronter cette question du changement climatique et que cela dépend de nos comportements à tous au quotidien. C'est un sujet du futur qui concerne la jeunesse, mais qui concerne le monde entier, toutes les générations."