VIDEO. Les chenilles processionnaires, une menace pour l'homme et pour l'environnement

Leur allure inoffensive dissimule leur nocivité. On les retrouve en Europe, en Asie et en Afrique.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Qui pourrait penser qu'une chenille puisse constituer une menace pour l'homme ? La chenille processionnaire est pourtant le parfait exemple. Il s'agit d'une espèce nuisible pour l'espèce humaine mais aussi pour l'environnement.

Ce sont en réalité des larves que déposent les papillons de nuit sur la cime des arbres. Après avoir enchaîné les mues, ces insectes vont grandir, se réunir en colonies et bâtir des nids très denses pour se protéger de l'hiver. La nuit, ils sortent de leur habitat pour se nourrir des arbres causant ainsi des dommages substantiels dans les forêts. "Elles continuent de dévorer l'arbre jusqu'à ce qu'il soit sec, jusqu'à qu'il n'y ait plus rien de vert", explique l'environnementaliste Samer Khawand. 

Une menace pour l'homme

Si on les nomme "chenilles processionnaires", c'est parce qu'entre novembre et mai, elles descendent sur le sol et se déplacent en file indienne. Leurs poils, dressés sur leur dos, peuvent provoquer chez l'homme des réactions bénignes comme des éruptions cutanées mais aussi d'autres réactions allergiques graves pouvant même être létales si elles ne sont pas traitées à temps. 



Leur allure inoffensive dissimule leur nocivité. On les retrouve en Europe, en Asie et en Afrique.
Leur allure inoffensive dissimule leur nocivité. On les retrouve en Europe, en Asie et en Afrique. (BRUT)