Pollution : le point sur la circulation différenciée ce lundi en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France

L'épisode de pollution aux particules fines se prolonge jusqu'à lundi inclus dans plusieurs départements d'Île-de-France et des Hauts-de-France.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Circulation différenciée à Paris en raison d'un pic de pollution (illustration). (ALAIN JOCARD / AFP)

L'épisode de pollution aux particules fines (PM10) qui a commencé mardi dernier continue en Île-de-France et dans les Hauts-de-France. Les préfectures départementales et régionales ont prolongé leurs mesures pour réduire la pollution au moins jusqu'à ce lundi 28 mars inclus.

"De forts niveaux de particules sont attendus sur la région, du fait de conditions météorologiques défavorables à la dispersion, à une accumulation de la pollution depuis plusieurs jours et à de forts niveaux sur toute la partie Nord et Est de la France", indique Airparif.

Circulation différenciée dans plusieurs départements

En Île-de-France, les mesures mises en place depuis samedi dans une partie de la région sont prolongées au moins jusqu'à ce lundi inclus, a indiqué la préfecture de police dans un communiqué dimanche 27 mars. Ainsi la circulation différenciée reste en vigueur. Seuls les véhicules avec une vignette Crit'Air 0, 1 et 2 sont autorisés à circuler à Paris, dans la petite et la moyenne banlieue (à l'intérieur du périmètre délimité par l'autoroute A86), de 5h30 à minuit. La circulation est aussi ralentie de 10 à 20 km/h sur tous les axes habituellement limités à 80 km/h ou plus, dans ce même périmètre.

Dans les Hauts-de France, la circulation différenciée est aussi reconduite ce lundi à partir de 6h et pour 24 heures à Lille et dans neuf communes de la banlieue lilloise, sauf les autoroutes, à savoir La Madeleine, Lambersart, Lezennes, Marcq-en-Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille et Sequedin, indique la préfecture dans un communiqué. Seules les vignettes Crit'Air 0, 1, 2 et 3 sont acceptées.

Des préfectures ont levé les restrictions 

En Bretagne, en revanche, la préfecture d'Ille-et-Vilaine estime que l'épisode de pollution va se terminer dimanche et ne prolonge donc pas la circulation différenciée mise en place pour la première fois à Rennes ce dimanche.

En Centre-Val de Loire, la préfecture du Loir-et-Cher a levé l'alerte pollution dès dimanche à la mi-journée et celle d'Eure-et-Loir la veille.

En Normandie, la préfecture de l'Eure a levé l'alert pollution samedi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.