Pollution de l'air : une étude alarme sur sa mortalité réelle

Une étude allemande révèle que la pollution de l'air serait deux fois plus meurtrière que ce que l'on pensait et ferait jusqu'à 8,8 millions de morts chaque année dans le monde.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les gaz d'échappement des voitures, l'industrie, le chauffage, tous sont responsables de la pollution atmosphérique qui tue. Elle ferait 400 000 victimes chaque année en Europe, mais cette mortalité est-elle sous-estimée ? Selon une étude de la société européenne de cardiologie, oui. Elle estime que respirer un air pollué tuerait en réalité deux fois plus de personnes. En comparant les niveaux d'exposition à la pollution dans 16 pays, l'étude estime que l'Europe est particulièrement exposée, notamment la France avec 67 000 décès annuels. En cause, les particules fines qui pourraient entrainer des pathologies multiples. 

La pollution n'affecte pas seulement le système respiratoire

C'est l'hypothèse des chercheurs de l'étude : le système respiratoire ne serait pas le seul affecté, les particules s'infiltreraient plus profondément, jusque dans le système sanguin. Face à ce constat alarmant, faut-il changer les niveaux de pollution ? Oui selon les chercheurs. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une usine relâche de la fumée à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), le 28 janvier 2019.
Une usine relâche de la fumée à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), le 28 janvier 2019. (MANUEL COHEN / AFP)