Plastiques : "Il n'est plus possible de nettoyer les océans", affirment des chercheurs

Cela représente des coûts trop importants, ont affirmé mercredi des chercheurs du Groupement de recherche (GDR) "Polymères et Océans" au terme d'une rencontre annuelle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sur une plage à Koh Samui, en Thaïlande, le 19 janvier 2021. (MLADEN ANTONOV / AFP)

Ils vont rester dans les profondeurs. Les plastiques sont présents en grandes quantités dans les océans, mais il n'est désormais plus possible de les nettoyer du fait de coûts trop importants, ont affirmé mercredi 10 février des chercheurs du Groupement de recherche (GDR) "Polymères et Océans" au terme d'une rencontre annuelle.

"Les plastiques sont présents maintenant en grandes quantités" dans le milieu océanique, a indiqué lors d'une visioconférence avec la presse Fabienne Lagarde, chimiste de l'environnement et maîtresse de conférence à Le Mans Université. "On soupçonne qu'ils seront là pour de très longues années", a-t-elle ajouté, assurant qu'il n'était "malheureusement plus possible de nettoyer les océans".

La chercheuse était chargée de présenter à la presse les conclusions de la rencontre annuelle du GDR. Le fait de nettoyer la mer "se justifie uniquement quand il y a un intérêt", a expliqué François Galgani, océanographe à l'Ifremer, citant la récupération des filets de pêche en mer dans une optique de valorisation. "Là, ça vaut le coup d'aller les chercher", a-t-il estimé. "C'est la seule manière de justifier le nettoyage parce que sinon ce serait trop cher. En aucun cas on ne pourra nettoyer le fond des océans", a-t-il assuré. Quelque dix millions de tonnes de plastiques finissent chaque année en mer, a-t-il estimé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.